Cosmétiques : qu’est ça cache ? 1/2

De quoi est fait un cosmétique?

Maintenant que je me suis penchée sur les noms « savants » des composés cosmétiques je vous retrouve pour me demander à quoi ils servent.

D’abord il y a l’excipient, c’est la base. Dans beaucoup de cas c’est une phase aqueuse, une phase grasse, un émulsifiant pour faire fusionner les deux. L’excipient c’est ce bloc là qui véhicule les principes actifs vers leurs destination et détermine la consistance et l’aspect du cosmétique fini (70% à 90% de la formule).

Ensuite on a les actifs : des substances très concentrée, donc introduite en faible quantité (faut quand même pas exagérer, c’est souvent ce qui coûte le plus chère en matière première). C’est ce qui va donner une action au cosmétique. Il y en a de toutes sortes (apaisant, hydratant, nourrissant, occlusif….)

Puis des adjuvants : souvent indispensable à la formulation il y a différentes catégories.

  • Les stabilisants : tensioactifs ou les gélifiant, ils ne servent pas de stabilisant dans ce cas mais sont utilisés pour leurs autres propriétés.
    Les tensioactifs sont le plus souvent utilisés pour leurs pouvoirs nettoyant et moussant.
    Les gélifiants sont des agents de textures (épaississants).
  • Les conservateurs antimicrobiens utilisés quand l’excipient est composé d’une phase aqueuse. Et les conservateurs antioxydant dans ceux dont l’excipient est une phase huileuse.
  • Les humectant, ce sont des substances qui empêchent que l’eau s’évaporer. Il sont présents uniquement dans les produits dont l’excipient est composé d’une phase aqueuse.

Et pour en finir avec la liste : les additifs (facultatif mais vous ne trouverez pas beaucoup de produits sans eux) composés par les parfums et les colorants.

Le site de la slow cosmétique le résume assez simplement.

infographie ingredients 1 composition cosmetique

infographie ingrédients 1 composition cosmétique – www.slow-cosmetique.org

Des cocktails pétrochimiques?

Bien que quasiment toutes les substances décrite plus haut puissent être d’origine naturel ou chimique dans les cosmétiques traditionnel (sans certifications bio) c’est souvent chimique (et oui, c’est aussi moins chère). Et la liste est longue, rempli de composants inertes à tartiner sur notre jolie peau.

Inerte? donc sans interaction avec la peau donc bien même en étant chimique? Oui sauf qu’en fait non. Ils protègent la peau mais peuvent aussi obstruer les pores. La peau est quand même faite pour vivre dans son environnement et pas sous verre (sous protection chimique). Le plus souvent ces composés inertes trop présents permettent de camoufler, mais ça n’améliore rien en réalité et plus grave, peu sensibiliser.

Si pris individuellement ces composer sont certifiés inoffensifs avant leur mise sur le marché, pris en cocktails et avec leurs effets secondaires indésirable, (par exemple les silicones) il faut peut être s’en méfier quand même. Il n’y a aucune étude (ou très peu) sur le sujet. Et dans un monde parfait, ou ont connaitrait tous, ça manque d’infos sur les dosages utilisés dans les formules des produits.

Le site de la slow cosmique propose une liste de substances à évité s’il composent la majorité du produit (point 5). Je rajouterai que quand vous voyer dans la liste INCI pleins de dénomination écrites en majuscules souvent de quelques lettres (SLS, PPG, PEG, DEPH, DBP, BHT….) le plus souvent, fuyez !

Dans le doute vous pouvez faire confiance aux labels bios notamment avec l’engouement des marques pour le greenwashing et autres dérivés marketing dont je vous parlerais dans la suite de cet article. Faut quand même pas virer paranos.

Alors savons nous vraiment ce que nous mettons su notre jolie peau jours après jours?

4 thoughts on “Cosmétiques : qu’est ça cache ? 1/2

  1. J’aime beaucoup tes articles Katarina!!! Ils sont toujours ci complets.
    Je t’ai ajouté un petit vote en plus pour le Golden Blog Awards!! =D
    Bonne fin de journée.

    Bisous.

    Needs and Moods.
    http://www.needsandmoods.com

    • Katarina

      Merci à toi <3

  2. Canelle

    Je ne m’étais jamais poser la question de comment on faisait un cosmétique, parfois c’est quasiment de la tromperie

    • Katarina

      il faut toujours garder l’œil ouvert 🙂

Merci pout votre petit mot