J’arrête la pilule !

Aujourd’hui je commence une série d’article top glamour sur l’arrêt de la pilule (ou plus largement des hormones de synthèses) et, le stérilet au cuivre. Messieurs fuyez ou préparez vous !

Je vais commencer par une vidéo de Martin Winckler sur l‘examen gynécologique « systématique ». Ce n ‘est pas à proprement parlé le thème de l’article mais c’est quelque chose que chaque femme devrait connaitre le plus tôt possible. Car non tous les professionnels de santé ne recherche pas à nous être le plus bénéfique possible.

Un article très intéressant également sur le même sujet ici.

Ceci étant dit le meilleur contraceptif c’est celui que la femme choisit (et ce avec une information loyale et claire et c’est pas forcément gagné). Ici un tableau comparatif des différents moyens de contraceptions.

Pourquoi j’ai dis non à la pilule?

Passons à l’objet de ce billet : la pilule et pourquoi j’arrête. Dans mon cas, j’en suis a une dizaine d’années sous Jasmine. On me l’a prescrite comme premier contraceptif; peut être en me glissant vaguement un mot sur le DIU, je ne me souviens plus. J’ai naïvement suivie la prescription sans me posée de questions jusqu’à maintenant.

Je suis un peu tête en l’aire donc la pilule c’est moyen moyen. Je suis passé à un mode de vie plus « vert » et plus simple et l’idée de devoir prendre un médicament (une hormone de synthèse) à heure fixe à commencer à me déplaire. Dans la mesure ou je suis en bonne santé je ne vois pas mon intérêt à infliger à mon corps plus ou moins d’effets secondaires. J’ai regarder ce qui existait d’autre et j’ai découvert le DIU en cuivre (qui feras l’objet d’un prochain article). J’ai aussi beaucoup fouiner sur le web pour avoir une idée de comment d’autres l’avais vécus et je me suis lancée. Exit les hormones et leurs (petits?) effets secondaires qui sont là, ou pas, et qui passent inaperçue, ou pas.

N’oubliez pas que nous sommes toutes différentes et que les différentes pilules n’ont pas les mêmes effets sur quelqu’une de nous.

Je sais pas si vous avez déjà lu les effets secondaires de vos pilules mais c’est pas anodin pour toutes. Et même parfois contradictoire. Lu sur une notice : pas d’effet secondaire de prise de poids signalé mais une augmentation de l’appétit. Vive le sens de la formule ! Je ne me rend pas bien compte de ce qui, dans mon cas, est un effet secondaire ou pas mais ça fait froid dans le dos. Surtout si on prend le pourcentage d’efficacité théorique qui n’est que de 91%.

Un commentaire, de la série d’article de Sabrina (sur l’arrêt de la pilule), faisait remarquer que la généralisation de « la migraine » des femmes n’étais peut être pas sans relation avec la généralisation de la pilule. Il faut aussi savoir que c’est une camisole chimique utilisée sur les hommes réjouissant non?

Pour avoir un autre témoignage je vous propose un autre article rédiger par Marie (je le ferais demain) qui a choisi le sevrage progressif.

La pilule est contraceptive, oui et peux être même plus que vous ne le pensez. Beaucoup de femmes ayant « testé » et partager leur avis rapportent une baisse de libido, une transpiration odorante façon fennec crevé, sécheresse vaginale et prise de poids. Contraceptif sur tous les points : sex appel revue à la baisse : pas de sexe = pas de risque

Pour terminer un article sur la face cacher de la pilule Pilule : la vérité est ailleurs.

Trouver un gynéco adapter à soi

Que ce soit pour vous informer, changer de contraception ou simplement trouver un(e) professionnel(le) de santé qui nous convient mieux je ne peu que vous recommandez Gyn and co. C’est une de mes amies qui le la recommandée et c’est la que j’y est trouvée mon  nouveau gynéco.

Il s’agit d’une liste des soyant(tes) féministe, liste établie sur des critères positifs. (« c’est un projet collaboratif et évolutif qui dépend de nous touTEs ! Nous comptons sur chacunE pour l’alimenter, le compléter, le corriger ! « ) Vous pouvez choisir par critères sur toute la France comme « examen à l’anglaise », pose de DIU aux nullipares, auto prélèvement, IVG, soignantE…

La ménopause vous sauveras de l’hormone de synthèse ? Pas si sûr.

Autre « blague » pour terminer l’article : vous avez (eu) des effets secondaires plus ou moins gênant avec votre pilule? La ménopause arrive? C’est fini tous ça? Perdu ! Avec une hormone de synthèse (ici activelle mais ce n’est pas la seule) vous pourrez avoir tous les inconvénients qu’avant pour ne pas vous sentir dépaysé. Si c’est pas beau ça !?

Ici les effets secondaires d’Activelle:

La fréquence des éventuels effets indésirables listés ci-dessous est définie selon les conventions suivantes :

  • Très fréquent (survient chez plus d’1 utilisatrice sur 10)
  • Fréquent (survient chez 1 à 10 utilisatrices sur 100)
  • Peu fréquent (survient chez 1 à 10 utilisatrices sur 1 000)
  • Rare (survient chez 1 à 10 utilisatrices sur 10 000)
  • Très rare (survient chez moins de 1 utilisatrice sur 10 000)
  • Non connue (la fréquence ne peut pas être estimée à partir des données disponibles)

Effets indésirables très fréquents (youpi, presque comme les règles !)

  • Douleur ou tension mammaire
  • Saignements vaginaux

Effets indésirables fréquents

  • Maux de tête
  • Prise de poids causée par une rétention d’eau
  • Inflammation vaginale
  • Migraine, ou aggravation d’une migraine existante
  • Mycose vaginale
  • Dépression ou aggravation d’une dépression existante
  • Nausées
  • Gonflement des seins (oedème mammaire)
  • Douleur dorsale
  • Aggravation, survenue ou récidive de fibromes utérins (tumeur bénigne)
  • Gonflement des bras et des jambes (oedème périphérique)
  • Prise de poids

Effets indésirables peu fréquents

  • Ballonnement, douleur abdominale, gêne ou gonflement abdominal ou flatulence
  • Acné
  • Chute de cheveux (alopécie)
  • Pousse anormale de poils (de type masculin)
  • Démangeaisons ou urticaire
  • Inflammation d’une veine (thrombophlébite superficielle)
  • Crampes dans les jambes
  • Inefficacité du médicament
  • Réactions allergiques
  • Nervosité

Effets indésirables rares

  • Formation de caillots sanguins dans les vaisseaux des jambes ou des poumons (thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire)

Effets indésirables très rares

  • Cancer de la paroi de l’utérus (cancer de l’endomètre)
  • Epaississement excessif de la muqueuse utérine (hyperplasie de l’endomètre)
  • Augmentation de la pression artérielle ou aggravation d’une hypertension artérielle
  • Maladie de la vésicule biliaire, apparition, récidive ou aggravation de calculs biliaires
  • Sécrétion excessive de sébum, éruption cutanée
  • Œdème aigu ou oedème récidivant (oedème angioneurotique)
  • Insomnie, vertiges, anxiété
  • Troubles de la libido
  • Troubles visuels
  • Perte de poids
  • Vomissements
  • Brûlures d’estomac
  • Démangeaisons vulvo-vaginales
  • Crise cardiaque et accidents vasculaires cérébraux

Merci pout votre petit mot