Le DIU en cuivre

Fini! Terminer pour moi l’esclavage à cette petite pilule à l’efficacité pratique discutable je suis passé en septembre 2016 au DIU en cuivre. Après 5 mois voila un bilan de la bête.

J’ai rapidement vu les premiers avantages. J’y reviendrai plus en détails dans une autre billet consacré au bilan de l’arrêt des hormones. Je tient à re-préciser que le stérilet cuivre n’as presque d’effets secondaires, comme ceux des hormones de synthèses, mais l’arrêt des dites hormones en à. Attention à ne pas confondre les deux !

C’est quoi le DIU?

Donc, le DIU ou dispositif Intrat Utérin: c’est moins chère, plus fiable, moins contraignant que la pilule (pas d’oubli possible) et immédiat. C’est ça :

DIU Cuivre

DIU Cuivre

Sur le papier c’est génial.

Ou se faire poser le fameux DIU?

En premier lieu il faut trouver un gynéco qui accepte de le poser. J’avais bêtement pensée que mon corps m’appartient, et que, par conséquent, pas de problème pour choisir son mode de contraception. Perdu, c’est fou le nombres de personnes que émettent un avis, tentent de nous imposer le leur ou de faire « ce qui leur semble bon » sur (ou dans) notre corps sans nous demander notre avis. Un petit tour sur google suffira à s’en convaincre en voyant le nombre de femmes qui ont rencontré des problèmes en voulant changer de contraception et ce, toutes méthodes confondues.

Quand on voit que certains gynécos arriérés continu à dire que le stérilet (ou DIU) rend « stérile » et que de toute façon c’est mort sur une nullipart (qui n’a jamais eu d’enfant). La pilule est la seule chose à faire. Qui essaient de te faire peur en te prédisant les pires douleurs, infections ou combo. « Qu’on en posait seulement aux psychotiques qui pouvaient pas prendre en charge leur contraception ». Blablabla ……. En gros qui te refourgue « LA » pilule à toutes les sauces pour tout et n’importe quoi (ça fait de beau cheveux ! alors la cystine aussi et c’est pas tendancieux niveaux effets secondaires!)

J’ai trouver le mien sur Gyn and co. J’en parle ici.

Après tous ce que j’ai pu lire comme témoignages je ne peu que vous recommander de ne pas vous faire poser un DIU par un gynéco qui le fera a regret ou parce que vous l’avez harcelée pour ça. Vous disposez librement de votre corps et aucun membre du personnel médical n’a à vous imposer SON choix soit par la peur (vous allez favorisez les infections et autres conneries du genre …) soit par la douleur (en le posant mal ou en ne tenant pas conte de la femme à l’autre bout de l’utérus). Son boulot c’est d’informer et de faire, pas de grincer des dents. Et s’il ne sais pas faire, ça arrive, c’est pas grave. Même si cela peut être une réalité pensez à ce qui est le mieux POUR VOUS.

La pose

Commençons par le  site pour tous savoir sur le DIU. Ecrit par Martin Winckler il est une mine d’informations.

La pose à proprement dis à duré une dizaine de secondes. Oui ça pique, c’est très désagréable (et je suis douillette) mais c’est pas insupportable non plus et ça ne dure pas. J’ai pris 500mg de paracétamol 1h30 avant. Dès la fin de la pose je courai presque comme un lapin. Pour les deux heures qui ont suivi la position assise était clairement pas la plus confortable. 4/5 mini contractions peut être? Ensuite une vague tension dans la zone. Chacune de nous réagis différemment a ce corps étranger. Pour ma part je me préparais a avoir mal avec chocolat, ibuprofen, spasfon et bouteille d’eau à porté de main. Mon gynéco ( chirurgien obstétrique) à été super doux, à détendu l’atmosphère et à été rapide.

Pour tous savoir sur la douleur lors de la pose tu vous pouvez lire l‘article de
Martin Winckler sur le sujet, lire cet article écrit par une nullipare (avec pleins d’autres expériences dans les commentaires)

Vivre avec un DIU

Au début j’ai eu des règles douloureuses, vraiment et abondantes. Pour faire court je me transformai en scène de crime 4 jours par mois. Je me suis dit que le spasfon allait devenir mon meilleur allié. Et puis non. Tous cela c’est tassé.

Après 5 mois j’ai toujours pas passé la moitié de la boite. J’ai découvert une infusion de chez Fittea : inner beauty qui, en plus d’être délicieux, calme très efficacement les douleurs (avec 3 tasses par jours).

Je suis toujours scène de crime 1 ou 2 jours mais ça se réduit doucement. Les douleurs aussi, de moins en moins. Mes cycles sont plus long. Les saignements durent plus longtemps (7 jours au lieu de 4 sous pilule) mais il s’agit de 3/4 jours ou la coupe est indispensable et le reste en spotting.

J’utilise une coupe menstruelle : aucun problème, même en tirant un peu fort.

Et bonheur total : rien à faire de particulier pendant 3 ans et demi. J’adopte ce mode de contraception !

Bilan financier

C’est la fête ! Encore un avantage de taille. De mémoire il me semble que la pilule me coutait 12,5€ / mois * 12 * 3,5 = 525€ pour 3,5 ans.

Je ne compte pas de consultation gynéco dedans étant donné que l’on peut se la faire prescrire par son généraliste.

DIU (31€ remboursé) + consultation pré pose (70€) + pose (100€) + contrôle (70€) = 271€ – remboursement sécu 3*23 € = 69€

Total 202€ (prix du DIU inclus ou 171 €) pour la même durée soit 3 ans et demis avec un cout d’environ 4€ par mois.

Le prochain article de la série sera consacré au bilan de l’arrêt des hormones de synthèse de la pilule et à leurs effets secondaires.

Souviens toi : le meilleur contraceptif c’est celui que la femme choisit !

One thought on “Le DIU en cuivre

  1. Vous avez raison. Merci pour le partage.:)

Merci pout votre petit mot